Métropole apaisée


La démarche "Métropole apaisée" vise avant tout à améliorer la vie quotidienne des habitants en faisant évoluer les comportements et en réaménageant les villes et villages afin d'offrir un espace public plus agréable à vivre.

43 communes sont entrées dans la logique « Métropole apaisée » avec pour conséquence :

  • la généralisation de la vitesse à 30 km/h sur de nombreux axes de circulation
  • le 50 km/h, toujours signalé par un marquage au sol, devient l'exception.

Carte de la Métropole apaisée

Recharge de véhicules électriques


Un réseau de bornes de recharge ouvertes à tout véhicule électrique privé, réparties sur les 27 stations d’autopartage électrique : Grenoble, Fontaine, Echirolles, Gières, St Martin d'Hères, Seyssinet et La Tronche.

Chargez votre véhicule électrique, selon vos besoins.

Une vitesse de charge en mode normal (3 kW) ou accéléré (22kW) et des prises multistandards :
  • de Type 2 ou domestique (courant alternatif)
  • Combo ou Chademo (courant continu)

Comment ça marche ?

  1. Je m’inscris
    Je complète le formulaire d'inscription en ligne sur le site
  2. Je reçois mon badge
    Mon badge est livré directement à mon domicile par courrier postal.
  3. J'utilise le service
    Je profite gratuitement du service de charge jusqu'en décembre 2014.

Carte des bornes de recharge

Les parkings relais


19 P+R (Parking-Relais) vous accueillent dans toute l'agglomération.

Stationnez votre véhicule dans un P+R et poursuivez votre trajet en transport en commun !

Si vous possédez un abonnement au réseau TAG mensuel ou annuel, le stationnement en P+R est gratuit. Si vous ne disposez pas de titre de transport TAG, l'agent de surveillance dispose de titres à l'unité ou de titres "Tribu".


Liste des P+R de l'agglomération grenobloise, fonctionnement et tarifs

Zoom sur le P+R Vallier-Catane (pdf, 289 ko)

Parkings et zones de stationnement


Afin que Grenoble devienne plus fluide, conviviale et moins polluée, la Ville et la Métro organisent le stationnement des automobilistes.

Résidents

Dans les parcs et sur voirie, différents abonnements sont proposés avec des tarifs spécifiques "résidents" et une tarification solidaire.

Résidents : comment stationner à Grenoble ? Quels tarifs ? (pdf, 927 ko)

Visiteurs et professionnels

Parkings relais, parkings couverts et en enclos : de nombreuses possibilités de stationnement sont à disposition des visiteurs. Les professionnels bénéficient, quant à eux, d’une tarification courte durée spécifique adaptée à leurs interventions.

Visiteurs et professionnels : comment stationner à Grenoble ? Quels tarifs ?
(pdf, 857 ko)

Parkings couverts

Carte intéractive


Taxi et location


S'il vous plaît, taxi !

Les taxis sur l'agglomération sont répartis entre :
  • les taxis de Grenoble
    107 taxis répartis sur Grenoble aux stations République, Hôpitaux, Clémenceau, Grand'Place, Vallier-Martin, Europole, Jaurès, Gustave Rivet, Mistral, Gare, Alsace-Lorraine, Victor Hugo, Félix Poulat (station de minuit), Alpexpo et Teisseire.
    Téléphone : 04 76 54 42 54

  • les taxis de la banlieue grenobloise
    Taxis de 13 communes de la banlieue grenobloise : La Tronche, Meylan, Montbonnot, Saint-Martin d'Hères, Poisat, Eybens, Echirolles, Pont-de-claix, Seyssins, Seyssinet-Pariset, Fontaine, Sassenage et Saint-Egrève.
    Téléphone : 04 76 54 17 18

www.taxi-grenoble38.fr
www.taxis-banlieue-grenobloise.fr

Location de voitures

La location occasionnelle de voitures, tout comme l'autopartage, peut être une solution intéressante par rapport au fait de posséder une voiture. De plus en plus de personnes choisissent cette solution : plus de contraintes d'entretien d'un véhicule et la possibilité d'adapter le véhicule à son besoin.

  • Pour ses déplacements réguliers, on peut privilégier la marche et le vélo (qui permettent d'entretenir sa forme) ou les transports en commun (qui permettent d'oublier les contraintes du trafic).
  • On peut utiliser l'autopartage pour de courtes durées et louer une voiture pendant ses vacances pour transporter sa famille, ses bagages...et son poisson rouge.
  • De nombreuses sociétés spécialisées, voire des supermarchés, proposent des locations de véhicules. Vous trouverez toutes informations utiles dans les Pages Jaunes.
    Il existe même des comparateurs de tarifs sur Internet.
  • Enfin, il existe des solutions de location de voitures entre particuliers qui s'inscrivent dans le mouvement de l'économie dite collaborative. Plusieurs plateformes communautaires proposent ces services : Drivy, Koolicar, OuiCar...

Conduire un deux-roues à moteur


Ce mode de déplacement n'est pas très utilisé dans notre agglomération, comparativement à des agglomérations françaises de taille similaire.

Conduire un deux-roues à moteur : quel permis ?

  • Les conducteurs de cyclomoteur (inférieur à 50 cm3 et vitesse plafonnée à 45 km/h) doivent être âgés d'au moins 14 ans, et être titulaire soit du brevet de sécurité routière soit du permis de conduire.
  • Les conducteurs de motocyclettes légères (de 50 à 125 cm3) sont souvent des automobilistes lassés des congestions. Ils doivent avoir le permis B depuis au moins deux ans et avoir suivi une formation de 7 heures.
  • Les conducteurs de motos ou scooters de plus grosse cylindrée ont besoin d'avoir le permis A.

Quelques conseils de sécurité

Le risque d'être victime d'un accident sur notre agglomération est 40 fois plus important qu'en voiture pour un cyclomoteur, 17 fois en moto, et 5 fois en vélo...

On sait que la vitesse aggrave le risque (prise de décision plus brève, risque de glisser plus grand, freinage d'urgence plus délicat...), et qu'elle aggrave les conséquences de l'accident (choc plus violent). La méconnaissance des dangers de la route, l'envie de tester les limites, expliquent la forte accidentologie des cyclomoteurs pourtant moins puissants que les motos.

  • Être bien vu : tout comme à vélo, "être bien vu" est très important. La nuit, le port de vêtements clairs munis de bandes réfléchissantes est conseillé. Il faut régulièrement contrôler son éclairage avant et arrière. Les véhicules de plus de 125 cm3 ont l'obligation de rouler avec leur feu de croisement allumé.
  • Il est particulièrement important d'anticiper ses changements de direction et de les signaler.
  • Le port du casque est obligatoire depuis le 28 juin 1973 pour les deux-roues à moteur de plus de 50 cm3, et également pour les autres en dehors des agglomérations.

A deux-roues, comment éviter les pièges ? (pdf, 854 ko)
Quiz : testez vos connaissances (pdf, 67 ko)

Les deux-roues à moteur et la pollution

Depuis le 1er janvier 2007, tous les deux-roues à moteur de plus de 50 cm3 neufs vendus en Europe doivent répondre à la norme "Euro3". Ils consomment moins de carburant que leurs prédécesseurs et émettent moins de polluants, mais ils restent nettement plus polluants que les voitures récentes et ce d'autant plus que la cylindrée est petite, particulièrement pour les polluants locaux (CO, HC et NOx). Ils transportent aussi moins de passagers que les voitures.


Réduire sa consommation de carburant


Limiter les congestions, c'est possible !

  • Eviter, si possible, de circuler pendant les heures de pointe
    (7h15-9h15 ; 16h15-18h30).

  • En situation saturée, ne pas s'engager dans une intersection à feux tant qu'elle n'est pas dégagée. Un véhicule arrêté au milieu du carrefour empêche les autres branches du carrefour de s'évacuer, ce qui entretient l'auto-congestion. Pour les giratoires, laisser passer un véhicule qui ne va pas dans sa direction, même s'il n'est pas prioritaire.

  • Optimiser le fonctionnement du feu tricolore : contribuer à ce qu'un maximum de voitures franchissent le carrefour, être vigilant pour démarrer dès que le feu passe au vert et laisser un écart avec la voiture d'avant suffisant mais pas trop grand.

  • Sur voie rapide, ne pas faire l'accordéon en freinant, ré-accélérant. Ces micro-perturbations entraînent des ralentissements en amont : l'écoulement est maximum avec une vitesse de 70 km/h (interdistance entre véhicules plus faible, à-coups plus réduits...).

Réduire sa consommation de carburant, c'est possible !

Plusieurs astuces existent aujourd’hui, qui passent notamment par l’écoconduite. Pensez aussi à vous affranchir de la voiture pour les trajets courts, et privilégiez la marche à pied ou le vélo !

8 conseils simples qui font du bien au porte-monnaie et à la planète ! (pdf, 87 ko)